Max-Espoir : un fonds d’investissement s’ouvre au grand public

Une première en Tunisie : un fonds d’investissement qui s’ouvre au grand public. 

C’est l’annonce faite par Mr. Raouf Aouadi, PDG de Maxula Gestion, hier 26 mai 2015, lors d’une conférence de presse tenue au siège de la Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis (BVMT), en présence de plusieurs représentants d’institutions financière et de responsables d’Amen Bank, banque dépositaire du fonds.

Cette ouverture des souscriptions au fonds « FCPR Max-Espoir » au grand public et particulièrement aux professions libérales, est un nouveau concept de financement qui existe dans d’autres pays, notamment en Turquie, sera clôturée le 30 juin 2015.

 25.000 professionnels libéraux sont ainsi ciblés par cette initiative, la première en Tunisie, qui après avoir mobilisé une partie du capital du fonds en faisant appel aux investisseurs institutionnels (banques, assurances, institutions financières…), se tourne et pour la première fois vers les professions libérales. Sachant que la valeur de la part au capital du fonds est de 1.030 dinars, FCPR Max-Espoir pourrait potentiellement mobiliser 27 millions de dinars, à travers cet appel à participation, pour atteindre la valeur du fonds prévue soit 35 millions de dinars.

FCPR Max-Espoir, vise à renforcer les fonds propres des nouvelles entreprises ou celles en croissance, et tout particulièrement les PME, en offrant aux investisseurs institutionnels et professions privés une participation à leur capital. L’investissement du fonds cible en particulier les entreprises implantées dans les zones de développement régional et se veut un outil de création d’emploi dans ces régions.

Le FCPR a pour objet d’investir dans les sociétés non cotées en Bourse, soit lors de la phase de création de l’entreprise en tant que capital risque, soit lors de la phase de croissance en tant que capital développement à travers des modes d’intervention très flexibles. En phase de désinvestissement, la sortie du fonds du capital peut se faire soit par une sortie en Bourse, soit par le rachat de ses parts par l’entreprise elle-même.

Le fonds FCPR Max-Espoir a été constitué le 19 janvier 2012, pour une durée de vie de dix ans. La période d’investissement du fonds dans les sociétés visées est estimée en moyenne entre quatre et six ans. A l’issue de cette période, le fonds vise un rendement de l’ordre de 29%, qui sera distribué aux porteurs de parts. Ce rendement est totalement exonéré de l’impôt, ce qui constitue un avantage fiscal important pour encourager ce genre d’investissement, outre l’avantage fiscal accordé aux porteurs de parts lors de la souscription.

A ce jour, le fonds a réalisé quatre opérations d’investissement ciblant des entreprises qui assurent plus de 350 postes d’emplois, pour une enveloppe globale de 4,439 millions de dinars dont 2,180 millions de dinars assurés par FCPR Max-Espoir.

Il s’agit des investissements des sociétés STIP (industrie plastique) à Béja, de la société Nour (nutrition animale) à Bir M’chergua, de la société Toscani (chaussures) à Jebel El Ouest et de la société Solutions Composites à Zriba.

Pour l’année 2015, le fonds prévoit une dizaine de participations.

Les porteurs de parts du fonds FCPR Max-Espoir sont :

  • La Caisse des Dépôts et Consignation (CDC)
  • Amen Bank
  • Arab Tunisian Bank (ATB)
  • Banque Nationale Agricole (BNA)
  • Assurances STAR
  • Les assurances AMI
  • Tunisie Ré
  • Arab Development Sicar (ATD Sicar)